Lave-Linge à usage domestique

Explications

Par rapport à l’ancienne, la nouvelle étiquette énergie pour les lave-linge contient désormais des informations sur la consommation annuelle moyenne d’eau et d’énergie.

L’étiquette n’indique plus de classification pour l’efficacité de lavage. En effet, l’efficacité de lavage minimale, correspondant à l’actuelle classe «A» (ou celle correspondant à la classe «B» pour les lave-linge avec une charge maximale de 3kg) est maintenant obligatoire.

L’indice d’efficacité énergétique détermine la classe d’efficacité énergétique. Cet indice tient compte de plusieurs variables: la consommation d’énergie du programme de lavage à 60°C, en pleine charge ou en charge partielle, ainsi que la consommation d’énergie du programme à 40°C en charge partielle. Le calcul tient aussi compte de certains paramètres relatifs à la consommation d’énergie aux stades de fonctionnement «arrêt» (off mode) et «stand-by» (left-on mode). Pour les cycles de lavage dits normaux, qui sont à la base du calcul de la consommation annuelle d’eau et d’énergie, différents programmes sont pris en compte (60°C, 40°C, pleine charge et charge partielle).

Les indications sur la consommation d’eau sont aussi basées sur des méthodes de calcul et des procédés de mesure intégrant différents stades de fonctionnement.

La vitesse d’essorage est aussi traduite en classe d’efficacité. C’est une caractéristique importante, car plus l’humidité résiduelle est basse, moins le sèche-linge aura besoin de temps et d’énergie pour sécher.

Les nouveaux et les anciens standards de mesure s’appuient sur des directives différentes. Les mesures ne sont pas directement comparables.

En Suisse, à partir du 1er janvier 2010, tout lave-linge doit au minimum se conformer à la classe d’efficacité A de l’ancien modèle.