L'étiquette énergie

L’ étiquette énergie, histoire d’un succès

Les principaux critères d’achat d’un appareil de gros électroménager sont une faible consommation d’eau et d’ énergie, et bien sûr de bonnes caractéristiques d’utilisation. C’est justement sur tous ces points que l’étiquette énergie européenne renseigne depuis 1996.

Grâce à cette étiquette affichée de façon visible, le consommateur peut comparer les caractéristiques des différents appareils. Cette étiquette énergie est un instrument de marketing important pour l’industrie et le commerce. Elle a fortement stimulé le développement et la vente des appareils électroménagers économes en énergie.

Mais avec le progrès technique, la plupart des réfrigérateurs et des congélateurs sont désormais classés dans les meilleures catégories «A», voire «A+» et «A++». L’étiquette a donc perdu un peu son rôle d’aide à la décision. Une modification et une adaptation aux progrès techniques s’imposaient.

En Europe, le processus politique de révision est suffisamment avancé pour permettre un marquage volontaire des produits définis. La directive modifiée 2010/30/UE sur l’étiquette énergie est entrée en vigueur en juin 2010. Elle décrit les exigences et principes fondamentaux. Les instructions propres aux appareils ont été élaborées à Bruxelles, au sein d’instances spécialisées, en premier lieu pour les réfrigérateurs/congélateurs, lave-linge et lave-vaisselle à usage domestique. Une adaptation en conséquence de l’Ordonnance sur l’énergie OEne suisse est prévue pour 2012.