digitalSTROM et V-ZUG montrent leur vision commune d’une cuisine inventive

Un majordome invisible nommé «James», des appareils de cuisine avec préréglages automatiques et le système Smart Home de digitalSTROM: en matière de cuisine, un domicile malin ouvre de vastes possibilités pour faciliter le quotidien des utilisateurs et leur offrir une réelle plus-value. digitalSTROM et le fabricant suisse novateur d’appareils électroménagers, V-ZUG, montrent, lors du salon Swissbau de Bâle, à quoi ressembleront la cuisine et la gastronomie du futur.

Qui n’a jamais vécu une telle situation: ne sachant pas comment préparer un plat, on se met à la recherche d’une vidéo adéquate sur YouTube et on se lance. Mais qu’une telle vidéo puisse également être utile à régler ses appareils de cuisine en fonction de la recette peut paraître étonnant au premier abord.

Une application commune du fournisseur Smart Home maintes fois primé, digitalSTROM, et du fabricant d’appareils électroménagers, V-ZUG, prouve que ceci n’est depuis longtemps plus  une vision d’avenir.

Le CEO de digitalSTROM, Martin Vesper, explique: «La cuisine est la pièce de la maison dans laquelle on travaille particulièrement beaucoup. C’est pourquoi c’est aussi là qu’une mise en réseau des différents appareils est la plus judicieuse. En collaboration avec V-ZUG, nous montrons à l’occasion du salon Swissbau, comment une vidéo de cuisine glanée sur Youtube peut être placée par «glisser-déposer» sur le majordome invisible de digitalSTROM baptisé «James» et comment celui-ci règle alors le Combi-Steam MSLQ de V-ZUG en fonction de la préparation. Il reste ainsi plus de temps au cuisinier pour se concentrer sur l’essentiel, à savoir sur la réussite de la recette.»